L’onction des malades remet-elle les péchés ?

mardi 24 mars 2015, par theopedie

La rémission des péchés et la remise des peines dues aux péchés appartiennent incontestablement aux effets secondaires de l’onction des malades.

Le sacrement des malades
Documentaire KTOTV
KTOTV

Non seulement l’onction des malades communique la grâce et ranime spirituellement l’âme du malade, et parfois de manière liée son corps, mais elle remet aussi les péchés : « Si le malade a commis quelque péché, il lui seront remis » (Jacques 5, 14-15). La formule même qui accompagne l’onction parle de cette rémission. Ces textes parlent d’une manière si générale que cette rémission doit s’entendre à la fois des péchés véniels et des péchés mortels.

JPEG - 75.2 ko
L’onction des malades

Ainsi, si quelqu’un est inconscient, et qu’il éprouvait auparavant le regret de ses fautes, ses fautes lui seront pardonnées, et ceci bien plus sûrement par l’onction des malades que par la confession : la confession suppose l’aveu de ses fautes, mais l’onction des malades ne suppose que le repentir intérieur.

Si l’onction des malades a le pouvoir de pardonner les péchés, elle ne remplace pas toutefois la confession. La confession reste le moyen ordinaire de remettre le péché : c’est seulement lorsque ce moyen de justification ne peut plus être employé que l’onction des malades le supplée efficacement.

Répondre à cet article