L’épiscopat est-il d’origine biblique ?

samedi 23 mai 2015, par theopedie

Le terme d’évêque vient du grec episkopos et signifie “surveillant mandaté”. Il est employé quatre fois dans le Nouveau Testament pour désigner des chefs ecclésiastiques : Acte des Apôtres 20, 28 ; Philippiens 1, 1 ; Tite 1, 7 ; 1 Timothée 3, 2.

Dans ces passages, il faut entendre non point exclusivement mais en premier lieu les évêques au sens restreint du terme. Même si les termes de presbyteros et d’episkopos peuvent paraître synonymes à bien des égards, il ne fait nul doute qu’il y avait des chefs référents de communautés locales et qu’il y avait là en germe la distinction entre évêque et prêtre (Cf. Le presbytérat est-il d’origine biblique ?). Il ne fait nul doute non plus que l’accession au statut d’évêque se faisait par un rite d’imposition des mains (Cf. Les apôtres ont-ils pratiqué des ordinations ?), c’est-à-dire par une ordination sacramentelle. Ainsi Paul, Timothée et Tite apparaissent clairement comme des évêques.

On doit donc dire que l’épiscopat est d’institution biblique. On doit même dire que, ultimement, l’épiscopat a été institué et fondé par Jésus. A ses douze apôtres, Jésus avait en effet donné une pleine autorité sacerdotale et c’est la transmission de cette autorité sacerdotale à leurs successeurs qui fonde l’épiscopat. (Cf. L’ordination a-t-elle été instituée par Jésus ?)

Répondre à cet article