L’argument cosmologique est compatible avec la création comme acte libre ?

lundi 9 septembre 2013, par theopedie

En bref : Oui, l’argument cosmologique est compatible avec la création comme acte libre. Le fait qu’une réalité existe éternellement ne présume en rien de sa liberté d’action.

Savoir si l’argument cosmologique implique une conclusion compatible avec la conception traditionnelle de la création divine comme acte libre et indéterminé n’est pas immédiat. Puisque les relata de la relation causale sont des faits, nous sommes en présence d’une explication par les causes qui semble exclure une explication par un acte libre, telle en tout cas qu’aiment la défendre les partisans de la « causalité agent ».

JPEG - 784 ko
En Dieu aussi il y a liberté
La liberté ne s’oppose pas à la nécessité, laquelle signifie en Dieu éternité et non univocité.

Ces deux sortes de causalité peuvent toutefois être réconciliées. Quand une substance (en l’occurrence un agent) influence le monde en exerçant un de ses pouvoirs sur une substance (qu’il s’agisse de lui-même ou d’un autre) en qui se trouve une capacité de changement, il y a deux faits évidents : (1) le fait composite selon lequel la substance agent et la substance passive possédaient au moment adéquat l’une un pouvoir adéquat et l’autre une capacité adéquate, et (2) le fait qu’un changement a eu lieu. Le premier fait est au moins en partie la cause du deuxième. Rien dans notre explication n’exige que l’effet soit rendu nécessaire par la cause. Par conséquent, il n’y a pas nécessairement déterminisme : l’exercice effectif du pouvoir dans la production du changement pourrait ne pas avoir eu lieu, tandis que la cause (et tous les faits concomitants) resterait identique par ailleurs. Notre manière d’aborder la causalité ne présume rien, ni sur la question du déterminisme, ni sur la compatibilité du déterminisme avec la liberté humaine (ou divine).

La création est clairement une action indéterminée. Si l’existence de Dieu rendait nécessaire la création du monde, alors, au final, le monde serait nécessaire, contrairement aux arguments présentés ci-dessus. Ainsi, nous avons au moins un cas particulier d’action intentionnelle indéterminée.

P.-S.

PDF - 229.3 ko
Un nouveau regard sur l’argument cosmologique
Robert C. Koons
trad. Paul Adrien d’Hardemare

La meilleure version de l’argument cosmologique que nous ayons trouvée à ce jour nous semble être la version développée par Robert C. Koons dans l’article A New Look at the Cosmological Argument (1996). L’article ci-dessus est un extrait de cet article, reproduit avec l’aimable autorisation de l’auteur et traduit par Paul Adrien d’Hardemare. Merci de le citer avec ces références : Un nouveau regard sur l’argument cosmologique, Robert C. Koons, 1996, trad. Paul Adrien d’Hardemare.

Répondre à cet article