L’absolu contient-il une potentialité ?

dimanche 20 avril 2014, par Paul Adrien d’Hardemare

En bref : Par définition, l’absolu ne contient aucune possibilité, aucune potentialité, qui ne soit réalisée. Cela revient à affirmer qu’il n’y a pas d’inertie, c’est-à-dire de capacité de changement.

JPEG - 9.1 ko
Potentialité et devenir
Ce que l’Absolu n’est précisément pas...

En effet, l’absolu n’est autre que cette réalité nécessaire à laquelle conclut l’argument cosmologique. Or, cette réalité nécessaire ne saurait, par définition, contenir aucun possible. C’est précisément parce qu’elle ne contient aucun possible qu’elle peut expliquer et causer ce qui est possible dans l’univers, avions-nous dit. L’absolu n’est qu’une interprétation métaphysique de cette réalité nécessaire : selon cette interprétation, la réalité nécessaire est nécessaire parce qu’il n’y a en elle aucune distinction réelle entre son existence et son identité (essence). Parce que toute son identité existe en acte, l’absolu exclut toute possibilité. Cela ne revient pas à appauvrir l’absolu, mais au contraire à affirmer que toutes les richesses liées à toutes les potentialités sont de fait réalité dans la personne de l’absolu.

JPEG - 49.3 ko
Actualité et potentialité
credit : Tom Arnold

Répondre à cet article