L’Église peut-elle instituer des sacrements ?

lundi 7 juillet 2014, par theopedie

En bref : L’Église n’a jamais prétendu fonder les sacrements puisqu’elle n’en a pas le pouvoir. Seul le Christ peut instituer les sacrement.

Les sacrements ne peuvent être institués que par le Christ : cela ressort de la valeur iconique du sacrement : si les sacrements sont des icônes de la consécration, seul celui qui a le pouvoir de consacrer les hommes à Dieu peut instituer les sacrements. Pour les chrétiens, il s’agit de Jésus et, ainsi, seul Jésus a le pouvoir d’instituer les sacrements.

JPEG - 90.8 ko
Christ donnant la communion
Fra Angelico

En effet, c’est le sacrifice de Jésus qui a effacé le péché et, en répandant sur les hommes la grâce de l’Esprit Saint, comblé l’abîme qui s’ouvrait entre l’homme et Dieu. C’est le sang de Jésus qui nous a ouvert et tracé « la voie qui conduit au sanctuaire du ciel » (Hb 19-20), et c’est de lui seul que les sacrements peuvent recevoir leur efficacité sanctifiante. Les moyens qui nous donnent accès à la grâce appartient donc au passé (l’action historique de Jésus) ou au présent (la grâce que Jésus a méritée pour l’humanité). Les sacrements doivent donc comporter cette double dimension de commémoration et d’indication.

1114 « Attachés à la doctrine des saintes Écritures, aux traditions apostoliques ... et au sentiment unanime des Pères », nous professons que « les sacrements de la Loi nouvelle ont tous été institués par notre Seigneur Jésus-Christ » (DS 1600-1601).

1115 Les paroles et les actions de Jésus durant sa vie cachée et son ministère publique étaient déjà salvifiques. Elles anticipaient la puissance de son mystère pascal. Elles annonçaient et préparaient ce qu’il allait donner à l’Église lorsque tout serait accompli. Les mystères de la vie du Christ sont les fondements de ce que, désormais, par les ministres de son Église, le Christ dispense dans les sacrements, car « ce qui était visible en notre Sauveur est passé dans ses mystères » (S. Léon le Grand, serm. 74, 2 : PL 54, 398A).

1116 Les « Forces qui sortent » du Corps du Christ (cf. Lc 5, 17 ; 6, 19 ; 8, 46), toujours vivant et vivifiant, actions de l’Esprit Saint à l’œuvre dans son Corps qui est l’Église, les sacrements sont « les chefs-d’œuvre de Dieu » dans la nouvelle et éternelle Alliance.

Catéchisme de l’Église Catholique

Répondre à cet article