Jésus a-t-il été reconnu comme roi de Jérusalem ?

mercredi 10 juillet 2013, par theopedie

Au bout de trois ans de prédications publiques, vers 33, Jésus décide de se rendre en pèlerinage à Jérusalem, la ville sainte, afin de remplir ses devoirs religieux juifs et afin d’accomplir sa mission de prophète. Jésus était entouré du petit groupe de ses disciples et de quelques femmes qui les suivaient. Peu à peu, des pèlerins juifs venant probablement de Galilée où Jésus était devenu un prophète réputé et se rendant à Jérusalem vont venir grossir les rangs de ce groupe.

JPEG - 17.8 ko
jesus entre à Jérusalem

Dans l’atmosphère électrique des fêtes juives et dans la fièvre politique qui agitait le pays depuis plusieurs années, ce groupe de compagnons va donner à la montée de Jésus à Jérusalem une signification inattendue. Il y a à l’origine la guérison sur le bord de la route d’un aveugle du nom de Bartimée (Mc 10:47). Ce n’était pas la première fois que Jésus opérait une guérison prodigieuse, mais la manière dont l’aveugle appelait Jésus déclencha toute une série d’événements.

Celui le désignait en effet par l’expression de « Jésus, fils de David », c’est-à-dire « Jésus, roi des juifs ». Joseph, le père adoptif de Jésus, descendait de David, le premier roi sacré des juifs, et de ce fait, Jésus pouvait prétendre à la royauté. Ce n’était pas la première fois que Jésus était acclamé de la sorte et, d’habitude, celui-ci réprouvait ce genre d’acclamations (Jn 6:15). Or, cette fois-ci, sachant que ses ennemis l’attendaient à Jérusalem pour le faire mourir et voulant donner à son entrée toute sa solennité, Jésus accepte ce titre honorifique

Jésus entre à Jérusalem
Extrait du film Jésus de Nazareth de Zeffirelli
# retrouvez-vous sur theopedie.com #
theopedie

Arrivant au Mont des Oliviers en face de Jérusalem, il demande à deux disciples d’aller chercher un ânon pour pouvoir s’y asseoir. Cet ordre de Jésus est hautement symbolique : seuls les rois avaient en effet le droit de réquisitionner les moyens de transport et un animal que personne n’avait encore monté était considéré comme une monture royale. Enfin et surtout, il y avait ces paroles de la Bible juive que Jésus accomplissait en montant sur un ânon : Dites à la fille de Sion (i.e. Jérusalem) : Voici que ton Roi vient à toi, modeste, il monte une ânesse et un ânon, le petit d’une bête de somme. (Mt 21:5 citant Za 9:9)

En montant sur un ânon, Jésus reprenait explicitement la manière dont les anciens rois d’Israël montaient déjà à Jérusalem pour y être sacré (2 R1:35) et c’est ainsi que son geste fut compris. Les disciples posèrent leurs vêtements sur l’ânon pour en faire une monture royale tandis que le reste de la foule étendit ses manteaux et des branchages à même le sol pour former un tapis d’honneur. Dans le même mouvement, elle se mit à pousser des cris de joie, dont la signification politique était évidente :

Beaucoup de gens étendirent leurs vêtements sur le chemin, et d’autres des branches qu’ils coupèrent dans les champs. Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom de Dieu ! Béni soit le royaume qui vient de notre Père David ! Hosanna au plus haut des cieux !

Marc 11:9, citant le psaume 118

Tomás Luis de Victoria - Lauda Sion
« Acclame ton libérateur Jérusalem »
Ensemble Plus Ultra
sh4m69

C’est au milieu de ces cris et marchant sur ce tapis d’honneur que l’ânon va entrer dans la ville et conduire Jésus jusqu’au temple de Jérusalem, le sanctuaire politique et religieux d’Israël. Jésus termine alors son entrée triomphale en prenant possession de manière symbolique du temple. Cette agitation ne passa pas inaperçue des habitants de Jérusalem, qui en furent comme traumatisés (Mt 21:10). Jusque-là, ceux-ci n’avaient probablement prêté que peu d’attention aux événements de Galilée où Jésus prophétisait et ils découvrent tout à coup la fièvre révolutionnaire avec laquelle la foule entourait Jésus.

Le saviez-vous ?

Les catholiques célèbrent cette entrée triomphale le dimanche dit des rameaux : ils viennent à l’église avec des rameaux et revivent cette scène. C’est le début de la semaine sainte qui se termine par Pâque.

Répondre à cet article