Faut-il se confesser dans un confessionnal ?

vendredi 6 juin 2014, par theopedie

En bref : Il n’est pas obligatoire de se confesser dans un confessionnal. Toutefois, celui-ci doit demeurer à la disposition des fidèles qui souhaitent l’utiliser. Le lieu de la confession doit respecter une certaine visibilité et la garantir la discrétion des propos échangés.

Actuellement les lieux de la confession se sont diversifiés. Le sacrement de réconciliation peut être reçu dans une église. Mais les confessions se font également dans une pièce, un local plus chaleureux qui est un bureau d’accueil. Le plus souvent ils consistent en une chaise pour le prêtre et un prie-Dieu pour le pénitent ou bien la confession peut se faire en pleine nature.Trouvé sur Cybercuré

Voici ce que dit le code de droit canonique :

Don Camillo
La confession, sacrement de la miséricorde
jojodu1410

Can. 964 - § 1. Pour entendre les confessions sacramentelles, le lieu propre est l’église ou l’oratoire.§ 2. En ce qui concerne le confessionnal, la conférence des Évêques établira des règles, en prévoyant toutefois qu’il y ait toujours dans un endroit bien visible des confessionnaux munis d’une grille fixe séparant le pénitent du confesseur et dont les fidèles qui le désirent puissent librement user.

§ 3. Les confessions ne seront pas entendues en dehors du confessionnal, à moins d’une juste cause.

Répondre à cet article