Faut-il avoir un parrain ou une marraine pour être baptisé ?

dimanche 28 septembre 2014, par theopedie

En bref : « Dans la mesure du possible » (canon 872), on veillera à ce que le baptisé ait au moins un parrain et/ou une marraine.

JPEG - 125.9 ko
Le parrain
Bien choisir le parrain ou la marraine est important

Le parrain est un témoin officiel qui atteste du sérieux du candidat et qui l’introduit dans l’Église pour ensuite veiller sur son développement spirituel. Le baptême n’est pas seulement une affaire individuelle, il engage la communauté dans son ensemble. La présence d’au moins un parrain est donc obligatoire « dans la mesure du possible ».

  • s’il n’y a qu’un seul parrain, peu importe son sexe ;
  • s’il y a deux personnes, il faut qu’il y ait un homme et une femme (canon 873) ;
  • il ne peut y avoir plus de deux parrains (canon 873). Il est toutefois possible d’être parrains honoraires.
  • lors d’un baptême reçu dans l’urgence, il faut s’efforcer d’avoir un parrain. Si cela n’est pas possible, on veillera à ce qu’il y en ait un lors du supplément de cérémonies quand, après la situation d’urgence, le baptisé est reçu solennellement dans l’Église.
  • lors de la réitération du baptême sous condition, si le parrain au premier baptême est présent, il doit participer à la réitération. Sinon, on peut en prendre un autre.

Répondre à cet article