En bref, qui est Mohammed ?

mardi 1er mai 2012, par theopedie

Mohammed serait né à La Mecque en 570 et mort à Médine en 632. Arabe issu d’une branche déclassée de la tribu des Quraych, Mohammed prêche par la parole et par l’épée l’islam, une religion monothéiste propre à unifier les différentes tribus arabes de son époque. Par son génie politique et religieux, Mohammed parvient ainsi à instaurer une nouvelle solidarité humaine, la « oumma ». Du vivant même de Mohammed, l’islam dépasse bientôt le seul cadre de la péninsule arabique. Cette religion regroupe aujourd’hui plus d’un milliard de personnes.

islam mohammed
Mohammed par un musulman
Cheikh Dr. Omar Abdelkafi.

C’est surtout la dimension religieuse et morale de ce personnage, plutôt que sa dimension politique ou militaire, que la tradition musulmane met en avant.

  • Pour les musulmans, Mohammed est considéré non seulement comme celui qui rétabli la religion dans son intégrité, mais aussi comme le sceau de la révélation, c’est-à-dire le dernier des prophètes, celui qui récapitule le message des autres religions monothéistes. Ses biographies rapportent qu’il « récitait » (d’où le mot « Coran ») des paroles qu’il présentait à ses compagnons comme venant de Dieu lui-même. En plus du Coran, certaines de ses actions et de ses paroles ayant valeur d’interprétation et de loi furent aussi compilées, mais dans des recueils séparés : les Hadits (les « dits »).
  • Pour les non-musulmans, l’appréciation de Mohammed est plus nuancée. Voici par exemple ce que dit Maxime Rodinson, un grand orientaliste et spécialiste de la culture proche-orientale :

Homme génial, issu d’une société en marge des grandes civilisations de l’époque, il sut forger une synthèse idéologique impressionnante, capable de séduire d’abord son pays natal, puis de s’imposer dans une vaste zone du globe. Il sut aussi employer des dons remarquables de chef politique et militaire à acquérir le contrôle de l’Arabie. Mystique (incomplet), profondément religieux, mais non pas pur homme de sainteté comme le Christ et le Bouddha, les faiblesses humaines de cette impressionnante personnalité ne font que rendre sa biographie plus attachante. (Maxime Rodinson, article Mahomet, Encyclopaedia Universalis, éd. 2011)

JPEG - 131.6 ko
Le sceau de Mohammed
« Mohammed, messager d’Allah »

Le saviez-vous ?
Mohammed est un nom qui, en arabe, signifie « Digne de louanges » (محمّد ). Ce nom s’écrit parfois en français « Mahomet, » en raison de l’ancienne traduction latine « Mahometus » de ce nom.

La vie de Mohammed en bref

  • 570 Naissance (l’année de l’éléphant)
  • 610 Début de la révélation coranique
  • 619 L’année du désespoir
  • 622 Hégire (émgiration à Médine)
  • 630 La Mecque se rend pacifiquement
  • 632 Mort du prophète

2 Messages

  • En bref, qui est Mohammed ? Le 13 février à 15:34, par azerty

    Bonjour
    Je souhaite en toute humilité rectifier un passage, je cite : « Pour les musulmans, Mohammed est considéré non seulement comme le fondateur de l’islam, mais aussi comme le sceau de la révélation, c’est-à-dire le dernier des prophètes, celui qui récapitule le message des autres religions monothéistes » . Ceci n’est pas correct.
    Dans la croyance islamique, orthodoxe ou non, et donc pour les musulmans de toutes sensibilités, Mohamed n’est pas le fondateur de l’islam pas plus qu’il n’est venu pour récapituler le message des autres religions monothéistes. Dans le paradigme musulman l’islam est la religion établie par Dieu pour l’homme depuis Adam jusqu’à nos jours il n’y a jamais eu d’autre religion révélé par Dieu selon Mohamed. L’islam considère le Christ fils de marie ainsi que les patriarches Abraham, Isaac et Ya’cov comme des prophètes musulmans. Chaque prophètes venant corriger les égarements des hommes altérant continuellement les messages divins. De ce point de vu l’islam admet le christianisme non pas comme la religion proférée par le Christ mais la religion constituée par les différentes réformes historiques (concile oeucuménique et notamment du concile de nicé en 325) . De même pour le judaisme qui n’est absolument pas considéré comme la religion fondée par Mochë mais plutot comme le résultat du refus du Messie fils de marie envoyé au fils d’israel. L’islam confère à ces deux cultes un statut particulier, certes, de par leurs origines islamiques, mais ne les légitime absolument pas.
    J’espère ne pas avoir été trop confus mais ceci est un point essentiel du paradigme islamique je trouvais dommage de ne pas l’éclaircir

    Répondre à ce message

Répondre à cet article