En bref, qu’est-ce que le mariage chrétien ?

lundi 16 février 2015, par theopedie

En bref : Le mariage est l’union d’un homme et d’une femme qui décident de fonder un foyer, c’est-à-dire une union de vie fondée sur la conjugalité et ouverte à la fécondité humaine. Cette forme de vie est pour les chrétiens une icône vivante de l’union du Christ avec son Église.

 Caractéristiques naturelles

Le mariage est une institution naturelle qui repose sur la conjugalité. Cette conjugalité n’est pas quelque chose de spécifiquement chrétien. Mais il est vrai que le christianisme entend promouvoir dans le mariage une logique naturelle de la conjugalité. Lorsqu’elle n’est pas entravée, la conjugalité se développe en effet de manière :

Le mariage de Kate et William
La cérémonie à l’Abbaye de Westminster.
Le Figaro
  • indissoluble : c’est une union fondée sur une promesse d’amour et de fidélité, à l’exclusion de tout remariage tant que les deux conjoints sont vivants.
  • monogame : c’est union exclusive, fondée sur le don libre et total de soi à un seul conjoint.
  • institutionnalisée : c’est une union garantie par un rite, reconnue par la société et régie par des lois.

La conjugalité reçoit de plus sa fécondité d’une logique biologique qu’elle entend faire fructifier : « Croissez et multipliez-vous » (Genèse 1, 28). Elle est par là naturellement hétérosexuelle et écologique, ouverte à la fécondité sexuelle, à l’exclusion - sauf pour raisons légitimes - d’un réflexe contraceptif. Sous ce double rapport de sexualité et de conjugalité, chacun des deux époux possède un droit sur le corps de l’autre époux (1 Corinthiens 7, 2-3). Les limites de ce droit sont la pureté morale et naturelle de ces rapports.

JPEG - 65.3 ko
L’Église, épouse du Christ
Elle tient dans sa main la Parole de Dieu incarnée en Jésus. La mandorle derrière symbolise sa gloire.

 Caractéristiques religieuses

En dehors de ces caractéristiques naturelles, le mariage chrétien possède une signification religieuse particulière. Il est pour les chrétiens une icône vivante de Jésus, c’est-à-dire à la fois une image de l’union de Jésus avec son Église, et une certaine participation à cette union sacrée. Cette ressemblance donne par ailleurs tout leur poids aux caractéristiques du mariage précédemment citées : de même que l’union entre Dieu et son Église est exclusive, fidèle, indissoluble et féconde, de même le mariage doit-il être exclusif, fidèle, indissoluble et fécond ( ).

Répondre à cet article