En bref, qu’est-ce que l’ordination ?

mercredi 31 juillet 2013, par theopedie

En bref : L’ordination est, avec le mariage, un sacrement tourné vers le service de la communauté : tandis que le mariage sert la communauté en offrant une union de vie aux conjoints et un cadre dans lequel éduquer les enfants, l’ordination sert la communauté en investissant des hommes d’une charge officielle, celle de communiquer la grâce du Christ à travers les sacrements.

L’ordination est un sacrement qui consiste en une imposition des mains accompagnée d’une prière de consécration. La personne qui est ordonnée entre alors dans la hiérarchie cléricale, laquelle est composée de trois degrés :

Ordinations à la cathédrale de Bordeaux
Dimanche 28 juin 2009
bordeauxcatholique

  1. Diacre
  2. Prêtre
  3. Évêque.

Le rite d’ordination est varié selon que l’on est ordonné diacre, prêtre ou évêque, mais on retrouve à chaque fois une imposition des mains de la part d’un évêque. En étant ordonnée, la personne reçoit un caractère sacerdotal qui lui confère un pouvoir spirituel, celui de pouvoir dispenser la grâce à travers les sacrements.

Les trois corps cléricaux
DiacresPrêtresÉvêques
Baptême Oui Oui Oui
Confirmation Oui
Communion Oui Oui
Mariage Oui Oui Oui
Ordination Oui
Confession Oui Oui
Onction des malades Oui Oui

L’envoi en mission des 12
Extrait du film de Zeffirelli : Jésus de Nazareth
# Retrouvez toutes nos vidéos sur http://theopedie.com #
theopedie

Ordonner des personnes, c’est continuer l’enseignement de Jésus prêchant le paradis et qui, devant l’ampleur de la tâche, consacra des disciples à sa mission. De même que ces disciples représentaient Jésus, de même les personnes ordonnées représentent Jésus.

Il faut donner à ce terme de représentation un sens fort. On dit ainsi que l’ordination est une consécration : en étant ordonné, il ne s’agit pas seulement de pouvoir donner les sacrements, mais de devenir soi-même une icône vivante de Jésus. La personne ordonnée a en effet pour charge d’être comme l’image de Jésus ressuscité, vivant au milieu de son peuple et le sanctifiant. Puisqu’il s’agit pour celui qui a été ordonné d’être comme une icône vivante de Jésus, on choisit pour ce rite des hommes, de préférence non-mariés, à l’image de la vie que Jésus a menée.

Répondre à cet article