En bref, qu’est-ce qu’un prêtre ?

mercredi 22 avril 2015, par theopedie

En bref : Le prêtre est un intermédiaire entre Dieu et les hommes : il représente le peuple pour intercéder en sa faveur (médiation ascendante) et reçoit de Dieu les grâces pour sanctifier et bénir le peuple (médiation descendante).

 Le prêtre en général

Le prêtre, en tant que prêtre, est médiateur entre Dieu et les hommes : sa fonction est la médiation et il exerce son rôle de médiateur entre Dieu et les hommes en remplissant les fonctions de la Liturgie, c’est-à-dire du culte de Dieu et du ministère de la grâce. D’un part, il apaise Dieu et il glorifie son saint nom par le sacrifice et par la prière ; d’autre part, il purifie les hommes de leurs fautes et il les sanctifie en leur communiquant la grâce, en faisant descendre sur eux les bénédictions célestes.

JPEG - 23.7 ko
Un sacrifice humain par un prêtre aztec.
Un exemple de médiation ascendante, mais non efficace car moralement perverse.

Représentant tout à la fois Dieu et les hommes, le prêtre doit veiller aux intérêts de l’un et de l’autre, pour réconcilier Dieu avec l’homme et unir l’homme à Dieu. Cette fonction d’union et de réconciliation s’exerce par excellence dans l’oblation du sacrifice. Le sacrifice est donc le centre et, en même temps, le couronnement de tout le ministère sacerdotal.

 Dans la religion chrétienne

Le sacrifice que Jésus Christ a fait de lui-même sur la croix a accompli et consommé objectivement, une fois pour toutes, le sacerdoce de la rédemption : le péché est expié, l’abîme qui nous séparait de Dieu est comblé, l’accès du Saint des saints dans les cieux nous est ouvert (Hébreux 10, 19). La rédemption opérée sur la croix est éternelle et vaut pour tout tous les temps (Hébreux 9, 12) : elle n’a pas besoin d’être complétée ou augmentée ou réitérée. Mais une chose reste nécessaire : l’application de ce sacrifice, c’est-à-dire la communication à chaque âme des fruits de ce sacrifice expiatoire, et cette communication se fait par un rite sacramentel : 1 Pierre 1, 2 ; Hébreux 12, 24 ; etc. En effet, le sacrifice du Christ ne profite qu’à ceux à qui le mérite des tortures du Christ est communiqué (Concile de Trente, 6,3). Pour que les rachetés trouvent la sanctification et la béatitude, il faut encore que l’homme croit et coopère à l’œuvre de Dieu, qu’il s’approprie la grâce que le Christ lui a obtenue. Or, l’application ou la communication des grâces suppose un médiateur, et c’est là le rôle du prêtre dans la religion chrétienne.

Il s’agit là d’une médiation descendante (du Christ vers son peuple). A cette médiation s’ajoute une médiation ascendante (du peuple vers le Christ) :

Celui qui a reçu le sacerdoce ministériel jouit d’un pouvoir sacré pour former et conduire le peuple sacerdotal, pour faire, dans le rôle du Christ, le sacrifice eucharistique et l’offrir à Dieu au nom du peuple tout entier ; (Vatican II, Lumen Gentium, 10)

C’est cette double médiation qui explique et fonde le besoin d’un sacerdoce institué dans la religion chrétienne : la prêtrise.

2 Messages

  • En bref, qu’est-ce qu’un prêtre ? Le 9 mai 2015 à 19:57, par claire

    Pour être plus précise, je dirais que les évêques et les prêtres ne sont pas des médiateurs mais des ministres de l’unique médiateur, le Christ.

    C’est le Christ qui convoque son Eglise, la rassemble, la nourrit de sa Parole et de son Corps, et l’envoie.

    Le prêtre agit in persona Christi capitis et assure une fonction de présidence.

    Répondre à ce message

    • En bref, qu’est-ce qu’un prêtre ? Le 9 mai 2015 à 20:57, par theopedie

      Tout à fait, avec une petite précision : les ministres du Christ sont là précisément pour représenter et actualiser la médiation du Christ. Ils sont ministres de la médiation, et à ce titre, l’exercent. Voir encore ici.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article