Comment se passe un baptême ?

jeudi 25 septembre 2014, par theopedie

 Forme brève

En cas d’urgence, n’importe qui peut baptiser. On verse par trois fois l’eau sur la tête du baptisé en disant : « (Prénom…) je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ». Une fois la situation d’urgence passée, le baptisé sera accueilli solennellement à l’Église où il vivra les rites complémentaires du baptême.

 Forme solennelle pour les adultes

Baptême par immersion

Habituellement, le baptême des adultes se fait au cours de la vigile pascale, après la liturgie de la parole.

  • Après une procession au baptistère, le prêtre bénit l’eau et le futur baptisé renouvelle son engagement et sa foi.
  • S’ensuit le baptême proprement dit : on verse par trois fois l’eau sur la tête de l’adulte disant : « (Prénom,) je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ».
  • Rites complémentaires :
    • Onction : le nouveau baptisé est marqué du saint chrême (huile sainte) pour signifier sa consécration à Dieu.
    • Vestition : il est revêtu d’un vêtement blanc pour signifier sa renaissance spirituelle dans le Christ.
    • Cierge pascal : on lui remet un cierge allumé au cierge pascal, image de la résurrection du Christ.

 Forme solennelle pour les enfants

Offrez à votre enfant un baptême royal
  • Accueil : l’enfant est accueilli officiellement dans l’Église. On lui trace un signe de croix sur le front (signation).
  • Après une procession pour entrer,
    • on écoute des textes sacrés (liturgie de la parole),
    • on invoque les saints pour le futur baptisé (litanie des saints) et on prie aux diverses intentions de l’Église.
    • après ces prières, le prêtre impose les mains pour protéger cet enfant du mal (exorcisme).
  • Après une procession au baptistère,
    • le prêtre bénit l’eau,
    • les parrains et les parents renouvellent leur engagement et leur foi,
    • s’ensuit le baptême proprement dit : on verse par trois fois l’eau sur la tête de l’enfant en disant : « (Prénom,) je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ».
  • Rites complémentaires :
    • Onction : le nouveau baptisé est marqué du saint chrême (huile sainte) pour signifier sa consécration à Dieu.
    • Vestition : il est revêtu d’un vêtement blanc pour signifier sa renaissance spirituelle dans le Christ.
    • Cierge pascal : on remet un cierge allumé au cierge pascal au parrain/marraine en signe de la résurrection du Christ.
  • Rites conclusifs :
    • « Notre Père »
    • bénédiction finale
    • prière à Marie (facultatif).
  • Signature des registres.

Répondre à cet article