Comment se déroule une ordination diaconale ?

vendredi 15 mai 2015, par theopedie

En bref : L’ordination diaconale comprend un rite d’imposition des mains accompagnée d’une formule consécratoire. Ce rite essentiel est rehaussé de plusieurs rites annexes.

 Début de la cérémonie

  • Appel du candidat et présentation (on retrouve ici un écho de la recommandation de Paul à Timothée de n’imposer les mains qu’à des hommes éprouvés).
  • Promesse de stabilité dans son état de vie : si l’ordinant n’est pas marié, promesse de célibat ; s’il est marié, consentement de l’épouse.
  • Invocation de l’Esprit Saint
  • Interrogation de l’ordinant sur ses devoirs de pasteur et de serviteur de la communauté, dans la foi, l’espérance et la charité.
  • Promesse d’obéissance envers l’évêque.
  • Litanie des saints
    JPEG - 131.8 ko
    L’imposition des mains
    pendant l’ordination diaconale

 Consécration diaconale

Il s’agit de l’imposition des mains de la part de l’évêque consécrateur et de la formule de consécration : « Et maintenant, regarde, Dieu très bon, celui à qui nous imposons les mains aujourd’hui : nous te supplions de le consacrer toi-même, pour qu’il serve à l’autel et accomplisse la fonction diaconale. Envoie sur lui, Seigneur, l’Esprit Saint : par lui, qu’il soit fortifié des sept dons de ta grâce, pour remplir fidèlement son ministère ».

 Rites annexes

  • Remise du vêtement liturgique : l’étole (signe de l’autorité de la charge) et la dalmatique (signe de la charité, laquelle couvre tout).
  • Remise de l’évangile : le diacre a pour mission de servir et d’annoncer le Christ.
    L’ordination se poursuit par la liturgie eucharistique.

Répondre à cet article