Comment réussir la fête de Noël ?

dimanche 4 août 2013, par theopedie

 Choisir sa messe de Noël

Traditionnellement, Noël est célébré au cours de la messe dite « de la nuit », ou messe de « minuit », dans la nuit du 24 au 25 décembre. Parmi toutes les messes disponibles, c’est évidemment celle-ci que nous vous recommandons en raison de sa saveur : même les enfants, excités à la simple idée de Noël, y sont attachés et n’ont pas besoin d’être motivés. On aura pu les coucher avant, quitte à les réveiller pour la messe.

Dans la pratique :

  • Faites un tour dans l’église pour vérifier l’existence d’une crèche.
  • Assurez-vous que les chants traditionnels seront bien chantés.
  • Vérifier les horaires. Chaque paroisse a son horaire.

La messe de Noël dure entre une heure et une heure et demie. Pour les jeunes parents qui sont débordés par une progéniture ingérable en cette période de cadeaux : il existe aussi une messe anticipée, le 24 en fin d’après-midi, adaptée pour les enfants. Courage, nous pensons à vous.

JPEG - 227.8 ko
Le sapin et la crèche
Deux erreurs à éviter : (1) ne pas oublier l’étoile en haut du sapin (celle que les rois-mages ont suivie) ; (2) ne pas mettre de bougies près du sapin (extrêmement dangereux).

 Noël en famille

Les trois incontournables sont le réveillon, le sapin et la crèche :

  • Le réveillon est l’aspect le plus mobile de la fête. Il est plus ou moins développé selon l’âge moyen de la famille, et peut prendre place avant ou après la messe (ou avant et après...).
  • Au pied du sapin qui a été dressé la semaine précédant Noël, les enfants et les adultes ont mis avant la messe une paire de chaussures. Les cadeaux sont déposés autours des chaussures. On n’aura pas non plus oublié d’accrocher en haut du sapin l’étoile de Noël, qui rappelle l’étoile que les rois-mages ont suivie pour arriver à la crèche.
  • Dans la crèche familiale, il ne faut pas oublier de rajouter le « petit Jésus ». La crèche, dressée depuis le début de l’avent, reste dans le salon familial au moins jusqu’à l’Épiphanie, date à laquelle on rajoutera les « rois mages ».

 Maîtriser le timing

La maîtrise du timing est un élément-clé de la célébration de Noël. Cette maîtrise généralement ne s’acquiert qu’au bout de plusieurs années. Mais voici quelques éléments qui pourront peut-être vous aider.

Avant la messe de minuit :

  • Dans l’après-midi : préparer la nourriture. Astuce : avoir acheté un CD de chants de Noël à écouter dans la cuisine (cela met dans l’ambiance).
  • vers 18h00 : déjeuner dînatoire ou, mieux, crêpes avec du cidre.
  • Prévoir pour les enfants un film de Noël pour ne pas les avoir dans les jambes.
  • Avant d’aller à la messe, mettre ses chaussures devant le sapin. Vérifier que l’on n’a pas perdu le « petit Jésus » dans ses cartons.
La Nativité (partie 1)
Le film biblique de la nativité
NetDuke

Après la messe :

  • Mettre le « petit Jésus » tout de suite dans la crèche, sinon on l’oublie. Pour les experts : mettre Jésus dans la crèche après le réveillon, juste avant que tout le monde n’ouvre ses cadeaux le soir.
  • Réveillon. Exemple de menu : champagne ; bouillon pour se réchauffer (pour avoir un bon bouillon, le mieux est d’avoir fait le jour d’avant un pot-au-feu) ; toasts et/ou blinis au saumon fumé ou aux oeufs de lump ; fruits déguisés.
  • Si vous ouvrez les cadeaux le soir (recommandé par Theopedie), prévoir une tisane, ou (mieux) un bon digestif. Les jeunes enfants que l’on aura couchés ne seront pas long à se réveiller pour ouvrir leurs cadeaux, ni les enfants en bas-âge à jouer avec leurs emballages cadeaux.

Le jour de Noël :

  • Le matin : pour les plus courageux, la messe de midi (normalement, il y en a dans chaque famille, sinon posez-vous des questions !).
  • Le repas de midi : apéritif ; huîtres, si vous avez la chance d’habiter au bord de mer ; dinde de Noël ou gibier avec des marrons ; fromage ; dame Blanche ; café.
  • Ne prévoyez rien pour l’après-midi. Les plus courageux (ceux qui sont allés à la messe du jour...) iront faire une promenade digestive, avant de rentrer pour une tisane.
  • Astuce : prévoyez de n’avoir plus le courage et anticipez avec des pizza surgelées.

Même si la formule a prouvé son efficacité, il s’agit évidemment au plus de suggestions. Il y a toutefois un secret : si vous avez trouvé la formule qui convient à votre famille, il ne faut plus y toucher (même le menu). Vous créerez ainsi votre propre tradition familiale à laquelle vos enfants deviendront très attachés.

 Briller en société

Noël de Daquin
Noël X, Orgue de Saint Maximin.
Ah Noël...
Steff2929again

Vous avez été invité à passer Noël dans votre future belle famille ? Pas de panique : voici quelques éléments qui vous permettront de briller devant beau-papa.

  • Nul indice ne permet de dire que Jésus soit réellement né à cette date-là. C’est en raison de sa dimension symbolique que cette nuit a été retenue : il s’agit en effet de la nuit la plus longue de l’année, la dernière nuit avant que les journées ne rallongent (solstice d’hiver). Jésus naît ainsi au milieu de la nuit du péché, apportant avec lui la lumière grandissante de la Révélation divine. Cette date correspondait, au temps de l’Empire Romain, au « Sol invinctus » (soleil invaincu).
  • Au cours de la procession par laquelle la messe commence, une statuette représentant Jésus est déposée dans une crèche construite pour l’occasion à l’intérieure de l’église. La tradition de la crèche, symbolisant l’étable dans laquelle Jésus est née, provient de saint François d’Assise (XIIIe siècle). Pendant la messe, les pages de l’Évangile racontant cette naissance sont relues et commentées. L’âne et le bœuf viennent quant à eux d’Esaïe 1, 3.
  • La messe de Noël est aussi connue pour ses chants, auxquels les chrétiens sont férocement attachés en raison des souvenirs de fêtes familiales qu’ils y rattachent : « Il est né le divin enfant », « Douce nuit », « Les anges dans nos campagnes ». Mais beaucoup d’œuvres d’orgue sont également célèbres, comme « les Noëls de Daquin ».
  • La messe de minuit n’est qu’une des messes de Noël. Il s’agit certes de la plus connue, mais la tradition parle des trois messes de la Nativité : la messe de la nuit (dite des anges) ; la messe de l’Aurore (dite des bergers), la messe du jour (dite du Verbe divin). Il est encore possible d’y assister. Les trois messes de Noël étaient autrefois fusionnées. Ce sont elles qui ont donné naissance au conte des « Trois messes basses ».
  • La tradition du Père Noël est une ancienne tradition chrétienne devenue païenne : n’hésitez pas à redonner au Père Noël son véritable nom, à savoir saint Nicolas. Dans les familles pratiquantes, ce n’est d’ailleurs pas le Père Noël qui apporte les cadeaux, mais le « petit Jésus ». Phrase à dire devant beau-papa, s’il est très pratiquant : « On attendrait de nos évêques qu’ils promeuvent une pastorale adaptée autour des cadeaux, par le biais des rois-mages ». Effet garanti.
Alleluia Dominus Dixit Ad Me
Chant de Noël en vieux romain
Extraordinaire, mais peut-être peu
adapté... Visez l’ambiance bonne enfant.
theopedie

 Noël en solitaire

Les fêtes de Noël sont devenues au cours du 19e s. des fêtes familiales. Elles peuvent être particulièrement éprouvantes pour ceux qui souffrent de solitude. Dans ce cas, il vaut mieux se préparer :

  • Certaines paroisses proposent des chocolats chauds après la cérémonie. Cela peut permettre de se retrouver avec du monde avant de retourner chez soi.
  • Il y a souvent besoin d’aide pour préparer la messe (les fleurs, le chant, etc). C’est probablement la meilleure façon de se préparer à Noël.
  • Il est possible de passer quelques jours dans un monastère, pour avoir à la fois de belles messes et l’opportunité de prier plus longuement. Cette formule permet de vivre sa solitude, tout en mettant de côté son aspect pesant.

Sachez aussi que les religieux s’efforcent de faire particulièrement attention à ces personnes isolées pendant ces fêtes, et que vous pouvez être sûr de leurs amitiés et de leurs prières. N’hésitez pas à les rencontrer pour leur partager vos difficultés.

3 Messages

  • Comment réussir la fête de Noël ? Le 28 novembre 2013 à 15:48, par Audrey

    Distribuer du chocolat chaud est une excellente, petits et grands en raffolent. Je vais adopter cette tradition dès cette année.

    Audrey

    Répondre à ce message

  • Comment réussir la fête de Noël ? Le 28 décembre 2013 à 13:58, par Henriette

    J’aime bcp cet article, on a vraiment l’impression que l’auteur a eu la chance de vivre des Noël très familliaux et qu’une certaine tradition c’est instaurée d’elle même....
    Peut-on avoir la recette de la dame blanche ?

    Répondre à ce message

    • Comment réussir la fête de Noël ? Le 29 décembre 2013 à 13:50, par theopedie

      Chère Henriette,
      Pour la dame blanche, c’est très simple : il suffit de prendre de la crème fraîche liquide, de la passer au freezer, et de fouetter en rajoutant sucre glace et vanille. Malheureusement, je ne peux pas vous donner, chère Henriette, les proportions, car je tiens de ma mère le fait de tout faire au pif. Mettre au congélateur, bon appétit, c’est prêt !

      Répondre à ce message

Répondre à cet article