Comment préparer un adulte au baptême ?

mercredi 24 septembre 2014, par theopedie

En bref : Le chemin de l’initiation chrétienne qui mène au baptême se décompose en trois étapes : catéchuménat ; scrutin ; baptême.

Le Baptème
Reportage de KTOTV
KTOTV

En cas d’urgence, il est toujours possible de recevoir le sacrement du baptême sans préparation, mais afin de le recevoir de manière féconde, on propose généralement un cheminement spirituel en trois étapes.

1. Après quelques rencontres préalables, le désir de la conversion étant authentifié, les responsables diocésains confient le nouveau croyant à un accompagnateur pour l’instruire des vérités de la foi (catéchèse). Au cours d’une cérémonie dominicale dite « Entrée en catéchuménat », le croyant devient ainsi « catéchumène ». Au cours de cette célébration, il exprime publiquement son désir de poursuivre sa découverte du Christ ; il est marqué du signe de la croix et reçoit le livre des Évangiles. Il peut aussi changer de prénom. Il est ensuite catéchisé dans la religion chrétienne pendant un temps variable, généralement deux ans.

JPEG - 46.3 ko
Ancien baptistère
On voit les escaliers et la place du ministre, le tout en forme de croix

2. A la fin de ce temps de catéchèse, l’évêque appelle publiquement le catéchumène à devenir chrétien, généralement au début du carême. Le catéchumène est alors présenté par sa communauté à l’évêque et signe les registres de l’Église. À partir de cet appel décisif, tous les dimanches de carême, au cours de la messe, des célébrations marquent l’ultime cheminement des catéchumènes vers leur Baptême : le “Je crois en Dieu” et le “Notre Père” leur sont transmis officiellement par la communauté rassemblée, et les célébrations des “scrutins” leur donnent la force de lutter contre le mal pendant tout le temps du carême. Ce temps de préparation ultime est appelé temps « de la purification et de l’illumination ».

JPEG - 121.8 ko
Baptême par immersion

3. A l’issu des scrutins, le catéchumène est prêt. Il reçoit au cours de la vigile pascale le baptême, en même temps que la confirmation et l’eucharistie et devient un « néophyte ». S’ensuit alors le temps pascal au cours duquel le néophyte recueille les fruits de sa conversion. L’évêque peut proposer une dernière rencontre avec les néophytes.

Répondre à cet article