Adam aurait-il travaillé dans le jardin d’Éden ?

jeudi 19 décembre 2013, par Paul Adrien d’Hardemare

Aussi étonnant que cela puisse sembler à nous qui associons bonheur et absence de travail, d’après la Bible, Adam avait pour vocation de travailler, pour être selon le mot de la théologie chrétienne classique, responsable du bien commun naturel et cocréateur avec Dieu. La Bible l’affirme d’ailleurs explicitement :

Le Seigneur Dieu prit l’homme et l’établit dans le jardin d’Éden pour le cultiver et le garder. Gn 2, 15

JPEG - 53.5 ko
Proverbe d’Aristote
Le plaisir dans le travail donne au monde sa perfection.

Seulement, ce travail de culture et de gardiennage aurait été une source de bonheur pour l’homme :

  • Le travail était l’occasion pour l’homme de constater sa force et sa créativité, lui donnant d’éprouver le plaisir de ses qualités naturelles.
  • Adam vivait en harmonie avec la nature : celle-ci était à son service et une certaine familiarité les unissait.
  • Le travail était exempt de peine et de labeur, lesquels sont venues avec le péché de l’homme (Gn3,17-19)

Répondre à cet article