7 Y a-t-il un idéal politique ?

dimanche 21 juillet 2013, par theopedie

La justice est la troisième des principales qualités d’un homme. Elle consiste à rendre à chacun ce qu’il mérite : à qui les honneurs, les honneurs, à qui la critique, la critique. On parle encore de méritocratie. Pour saint Paul, cette justice s’inscrit dans un ordre social plus grand, celui voulu par Dieu et institué par la politique.

 1. Textes à lire

Dans la lettre de saint Paul aux Romains

L’amour des ennemis
Extrait du film de Mel Gibson
theopedie

12 17 Ne rendez à personne le mal pour le mal. Efforcez-vous de faire le bien devant tous les hommes.18 S’il est possible, et dans la mesure où cela dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes.19 Mes chers amis, ne vous vengez pas vous-mêmes, mais laissez agir la colère du Créateur, car la Bible déclare : « C’est moi qui tirerai vengeance, c’est moi qui paierai de retour, » dit le Seigneur Jésus.20 Et aussi : « Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s’il a soif, donne-lui à boire ; car, en agissant ainsi, ce sera comme si tu amassais des charbons ardents sur sa tête. »21 Ne te laisse pas vaincre par le mal. Sois au contraire vainqueur du mal par le bien.

Le discours de Gandhi sur la non violence
(extraits du film « Gandhi »)
Oskar Ungrat

13 1 Chacun doit se soumettre aux autorités qui exercent le pouvoir. Car toute autorité vient du Créateur ; celles qui existent ont été établies par lui.2 Ainsi, celui qui s’oppose à l’autorité s’oppose à l’ordre voulu par le Créateur. Ceux qui s’y opposent attireront le jugement sur eux-mêmes.3 En effet, les magistrats ne sont pas à craindre par ceux qui font le bien, mais par ceux qui font le mal. Désires-tu ne pas avoir à craindre l’autorité ? Alors, fais le bien et tu recevras des éloges,4 car elle est au service du Créateur pour t’encourager à bien faire. Mais si tu fais le mal, crains-la ! Car ce n’est pas pour rien qu’elle a le pouvoir de punir : elle est au service du Créateur pour montrer sa colère contre celui qui agit mal.5 C’est pourquoi il est nécessaire de se soumettre aux autorités, non seulement pour éviter la colère du Créateur, mais encore par devoir de conscience.6 C’est aussi pourquoi vous payez des impôts, car ceux qui les perçoivent sont au service du Créateur pour accomplir soigneusement cette tâche.7 Payez à chacun ce que vous lui devez : payez l’impôt à qui vous le devez et la taxe à qui vous la devez ; montrez du respect à qui vous le devez et honorez celui à qui l’honneur est dû.

Dans la lettre de saint Paul aux Éphésiens

5 21 Soumettez-vous les uns aux autres à cause du respect que vous avez pour le Saint.22 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme vous l’êtes au Seigneur Jésus.23 Car le mari est le chef de sa femme, comme le Saint est le chef de la communauté religieuse [l’Église]. Le Saint est en effet le Sauveur de la communauté religieuse [l’Église] qui est son corps.24 Les femmes doivent donc se soumettre en tout à leurs maris, tout comme la communauté religieuse [l’Église] se soumet au Saint.25 Maris, aimez vos femmes tout comme le Saint a aimé la communauté religieuse [l’Église] jusqu’à donner sa vie pour elle.26 Il a voulu ainsi rendre la communauté religieuse [l’Église] digne d’être au Créateur, après l’avoir purifiée par l’eau et par la parole ;27 il a voulu se présenter à lui-même la communauté religieuse [l’Église] dans toute sa beauté, pure et sans défaut, sans tache ni ride ni aucune autre imperfection.

JPEG - 40 ko

28 Les maris doivent donc aimer leurs femmes comme ils aiment leur propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même.29 En effet, personne n’a jamais haï son propre corps ; au contraire, on le nourrit et on en prend soin, comme le Saint le fait pour la communauté religieuse [l’Église],30 son corps, dont nous faisons tous partie.31 Comme il est écrit : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et les deux deviendront un seul être. »32 Il y a une grande vérité cachée dans ce passage. Je dis, moi, qu’il se rapporte au Saint et à la communauté religieuse [l’Église].33 Mais il s’applique aussi à vous : il faut que chaque mari aime sa femme comme lui-même, et que chaque femme respecte son mari.

6 1 Enfants, c’est votre devoir devant le Seigneur Jésus d’obéir à vos parents, car cela est juste.2 « Respecte ton père et ta mère » est le premier commandement suivi d’une promesse :3 « afin que tu sois heureux et que tu jouisses d’une longue vie sur la terre. »4 Et vous, pères, n’allez pas irriter vos enfants par votre attitude. Mais élevez-les en leur donnant une éducation et une discipline inspirées par le Seigneur Jésus.

5 Esclaves, obéissez à vos maîtres d’ici-bas humblement, avec respect, d’un cœur sincère, comme si vous serviez le Saint.6 Ne le faites pas seulement quand ils vous surveillent, pour leur plaire ; mais accomplissez la volonté du Créateur de tout votre cœur, comme des esclaves du Saint.7 Servez-les avec bonne volonté, comme si vous serviez le Seigneur Jésus lui-même et non des hommes.8 Rappelez-vous que chacun, qu’il soit esclave ou libre, sera récompensé par le Seigneur Jésus, selon le bien qu’il aura fait.9 Et vous, maîtres, conduisez-vous d’une façon semblable à l’égard de vos esclaves ; abstenez-vous de toute menace. Rappelez-vous que vous avez, vous et vos esclaves, le même Maître dans les cieux, qui n’avantage personne.

Deux phrases de Jésus

Heureux ceux qui sont assoiffés et affamés de justice car ils seront rassasiés.

Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le paradis leur appartient.

 2. Questions sur le thème

DM n°7

Sur une grande feuille recto, vous écrirez le numéro du DM, votre nom et votre classe, puis vous répondrez aux questions suivantes :

  1. Dans le premier texte, décrivez
    1. (Versets 12,17-21) : comment faut-il réagir en face de ses adversaires ?
    2. Cela vous paraît-il intelligent (développez votre réponse) ?
    3. Sur terre, à qui appartient la justice ?
    4. Pourquoi un croyant doit obéir aux pouvoirs civils ?
    5. À quoi sert le pouvoir ?
  2. Dans le deuxième texte, décrivez avec vos mots
    1. la justice entre homme et femme dans le mariage.
    2. la justice entre parents et enfants.
    3. entre supérieurs et inférieurs.
  3. A partir des deux phrases de Jésus,
    1. Donnez une définition de la justice.
    2. développez l’idéal politique chrétien.
    3. Qu’est-ce que la « méritocratie » ?

Répondre à cet article