6. Qu’est-ce qu’une proposition « crédale » ?

vendredi 27 décembre 2013, par Denis Cerba

Une « proposition crédale » est une proposition où s’exprime une croyance religieuse de type théiste.

Il faut distinguer une proposition crédale d’une simple proposition « théologique ». Une proposition est théologique quand elle concerne Dieu (ou des dieux) d’une façon ou d’une autre. Par exemple : « Dieu n’existe pas », ou « Si Dieu existe, il est tout-puissant », ou « Il y a plusieurs dieux » sont des propositions théologiques, mais ce ne sont pas des propositions crédales.

  1. « Il y a plusieurs dieux » n’est pas une proposition crédale, puisque son contenu est incompatible avec la conception théiste de Dieu (pour laquelle Dieu est unique).
  2. « Dieu n’existe pas » et « Si Dieu existe, il est tout-puissant » ne sont pas non plus des propositions crédales, puisqu’elles ne correspondent pas à l’affirmation d’une croyance religieuse  : « Dieu n’existe pas » ne peut être affirmée que par quelqu’un qui « ne croit pas en Dieu », et « Si Dieu existe, il est tout-puissant » ne considère Dieu qu’à titre d’hypothèse et peut être proférée aussi bien par un non-croyant que par un croyant.

Les propositions crédales sont donc des propositions théologiques d’un type particulier : elles correspondent au Credo de telle ou telle religion théiste. Elles affirment, plus ou moins directement, l’existence du Dieu théiste. « Dieu existe » est la proposition crédale par excellence. Mais « Dieu est tout-puissant » est aussi une proposition crédale, car l’affirmation « Dieu est tout-puissant » contient l’affirmation « Dieu existe » (elle ne se contente pas de décrire comment serait Dieu s’il existait).

Ce sont bien évidemment les propositions crédales qui intéressent Swinburne au premier chef dans La Cohérence du Théisme.

Répondre à cet article