6 Jésus parmi les siens

vendredi 20 avril 2012, par theopedie

Jésus poursuit son activité de prédicateur itinérant : l’opposition se durcit entre lui et les chefs juifs.

 Texte à lire

Jean le baptiste
Extrait du film Jésus de Nazareth de Zeffirelli
# Retrouvez toutes nos vidéos sur http://theopedie.com #
theopedie

Jean, ayant appris dans sa prison, ce que faisait le Saint, envoya lui faire dire par ses disciples : « Es-tu “Celui qui doit venir” ou bien devons-nous en attendre un autre ? » Jésus leur répondit : « Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez : les aveugles retrouvent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds-muets entendent, les morts se relèvent et les pauvres participent à la révélation [litt : évangile], et celui que je ne choque pas, à lui le bonheur ! »

Tandis qu’ils s’en allaient, Jésus se mit à parler de Jean aux foules : « Qu’êtes-vous allés voir dans le désert ? Un roseau agité par le vent ? Alors qu’êtes-vous allés voir ? Un homme habillé de manière délicate ? Mais ceux qui portent des habits délicats se trouvent dans le palais de rois. Alors qu’êtes-vous allés voir ? Un prophète ? Oui, je vous le dis, et même plus qu’un prophète. Il est celui dont il est écrit : “Voici que j’envoie mon messager devant toi pour t’ouvrir le chemin.” » En vérité je vous le dis : parmi ceux qui sont nés d’une femme, il ne s’en est pas levé de plus grand que Jean l’ablutionneur [litt : Jean le baptiste] . Et pourtant, le plus petit dans le royaume du Paradis est plus grand que lui. Depuis Jean jusqu’à aujourd’hui, le royaume du Paradis est assiégé et les violents en forcent l’entrée, car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à ce que Jean vienne, et si vous voulez bien l’admettre, l’Élie qui doit venir, c’est lui.

Que celui qui a des oreilles, qu’il entende ! A quoi pourrais-je comparer cette société ? Elle ressemble aux enfants assis sur les places publiques qui en interpellent d’autres : “Nous vous avons joué un air de flûte et vous n’avez pas dansé ! Nous vous avons chanté des chants de deuil et vous n’avez pas pris le deuil !” En effet, Jean est venu, ne mangeant pas et ne buvant pas, et l’on a dit : “C’est un forcené ! ” Le Fils de l’Homme [surnom de Jésus] est venu, mangeant et buvant et l’on dit : “Voilà un débauché et un ivrogne, un ami des collaborateurs et des malfaiteurs !” Mais la sagesse a été justifiée par ses œuvres. »

JPEG - 60.9 ko
Vestiges de Chorazim

Alors il se mit à faire des reproches aux villes où il avait fait la plupart de ses merveilles, parce qu’elles ne s’étaient pas repenties : « Malheur à toi Chorazim ! Malheur à toi Bethsaïde ! Car si les merveilles qui ont été accomplies chez vous l’avaient été à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que, sous le sac et la cendre, ses habitants auraient changé de vie. Aussi bien, je vous le dis, le jour où justice sera rendue, Tyr et Sidon seront traités moins sévèrement que vous. Et toi Capharnaüm ? Monteras-tu jusqu’au Paradis ? C’est jusqu’au séjour des morts que tu descendras, car si les merveilles qui ont été faites chez toi l’avaient été à Sodome, elle existerait encore. Aussi bien, je vous le dis : le jour où justice sera rendue, le pays de Sodome sera traité moins sévèrement que toi. »

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Je te bénis, Père, maître du Paradis et de l’univers, parce que ce tu as caché aux sages et aux intelligents, tu l’as dévoilé aux petits. Oui Père, en cela tu as trouvé plaisir. Mon Père a mis toutes choses entre mes mains. Personne ne connaît le Fils sinon le Père et personne ne connaît le Père sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le dévoiler. Venez à moi vous tous qui êtes épuisés de porter un lourd fardeau et moi je vous donnerai le repos. Prenez mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur. Oui, mon joug est confortable et mon fardeau facile à porter. »

JPEG - 82.1 ko
Jésus exorcise les possédes

En ce temps-là, Jésus traversait des champs de blé pendant la grève sacrée [litt : sabbat]. Or ses disciples eurent faim et ils se mirent à ramasser des épis et à en manger les grains. Quand les intégristes virent cela, ils lui dirent : « Pourquoi tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant la grève sacrée [litt : sabbat] ? » Il leur dit : « N’avez-vous pas lu ce que fit David lorsqu’il eut faim, lui et ses compagnons ? Comment il entra dans la demeure du Créateur, et comment ils mangèrent les pains consacrés qu’ils n’avaient pourtant pas le droit de manger, ni lui ni ses compagnons ? Ou bien, n’avez-vous pas lu dans la loi que, pendant la grève sacrée [litt : sabbat], les prêtres dans le temple violent la grève sacrée [litt : sabbat] sans être coupable ? Or, je vous le déclare, il y a ici bien plus que le Temple. Si vous aviez compris ce que signifie : “C’est la charité que je désire et non les sacrifices”, vous n’auriez pas condamné ceux qui ne sont pas coupable. Car le Fils de l’Homme [surnom de Jésus] est maître de la grève sacrée [litt : sabbat]. » Et partant de là, il se rendit dans leur salle de prière [litt : synagogue]. Et voici qu’il y avait un homme avec la main desséchée. On lui demanda : « Est-il permis pendant la grève sacrée [litt : sabbat] de se faire soigner ? » C’était pour pouvoir l’accuser. Il leur répondit « Si l’un d’entre vous a une brebis et qu’elle tombe dans un trou pendant la grève sacrée [litt : sabbat], n’ira-t-il pas l’attraper pour la sortir de là ? Or un homme vaut beaucoup plus qu’une brebis. De sorte qu’il est permis, pendant la grève sacrée [litt : sabbat], d’agir avec bonté. » Alors, il dit à l’homme : « Étends-ta main. » Il l’étendit et elle redevint saine comme l’autre. Les intégristes quittèrent [la salle] et ils tinrent conseil contre Jésus pour le faire périr.

Les pharisiens et le sabbat
Extrait de l’Évangile selon Matthieu (Pasolini)
theopedie

Jésus, l’ayant appris, partit de là. Beaucoup le suivirent et il les guérit tous, mais il leur recommanda avec sévérité de ne pas dire qui il était, afin que s’accomplit ce qui avait été prédit par Isaïe le prophète quand il dit : « Voici mon serviteur que j’ai choisi ; le bien-aimé qui a la préférence de mon âme ; je mettrai ma Vie [litt : Esprit] en lui et il annoncera la justice à venir aux barbares. Il ne contestera pas, ne criera pas, et on n’entendra pas sa voix sur les places. Il ne brisera pas le roseau froissé, et il n’éteindra pas la mèche qui fume encore, jusqu’à ce qu’il ait amené la justice à venir à la victoire, et c’est en sa personne que les barbares mettront leur espérance. »

GIF - 14.7 ko
Un juif intégriste
Un « pharisien »

Alors on lui amena un forcené aveugle et muet, et il le guérit, de sorte que le muet parlait et voyait. Toute la foule était sidérée et disait : « Ne serait-ce pas le Fils de David ? » Les intégristes entendirent cela et disaient : « Celui-là n’exorcise les démons que par le Démon, le prince des démons. » Sachant ce qu’ils pensaient, il leur dit : « Tout empire où règne la division finit par être détruit et tout foyer où règne la division ne se maintiendra pas. Et si c’est le Diable qui exorcise le Diable, alors la division règne en lui et comment se maintiendra son empire ? Et si moi c’est par le Démon que j’exorcise les démons, vos fils, par qui les exorcisent-ils ? De sorte qu’ils seront vos propres accusateurs. Mais si c’est par la Vie du Créateur [litt : Esprit de Dieu] que moi j’exorcise les démons, c’est donc que le règne du Créateur est arrivé jusqu’à vous. Ou encore : personne ne peut entrer dans la maison d’un homme féroce et s’emparer de ses biens s’il n’a pas d’abord ligoté l’homme féroce. Alors, il mettra sa maison au pillage. Qui n’est pas avec moi est contre moi, et qui ne rassemble pas avec moi disperse. Voilà pourquoi je vous le dis : toute faute et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais celui qui blasphème la Vie [litt : Esprit] ne sera pas pardonné. Et celui qui dit une parole contre le Fils de l’Homme [surnom de Jésus] sera pardonné, mais s’il en dit une contre la Vie [litt : Esprit], celle qui est sacrée, il ne sera pardonné, ni dans ce monde, ni dans le monde à venir.

Pour avoir de bons fruits, il faut que l’arbre soit sain, mais rendez l’arbre pourri et vous aurez des fruits pourris, car c’est à ses fruits que l’arbre se connaît. Race de vipères ! Comment pouvez-vous dire de bonnes choses mauvais que vous êtes ? Car c’est ce dont l’esprit déborde que la bouche parle. L’homme bon, de son bon trésor, tire de bonnes choses, et l’homme mauvais, de son mauvais trésor en tire de mauvaises. Je vous le déclare : le jour où justice sera rendue, les hommes rendront des comptes pour toutes les paroles inutiles qu’ils auront prononcées. Car c’est en fonction de tes paroles que ta justice sera reconnue et en fonction de tes paroles que tu seras condamné. »

JPEG - 65.1 ko
Le prophète Jonas avalé par une baleine
Enluminure de Bible

Alors certains intellectuels et certains intégristes s’adressèrent à lui : « Maître, nous voudrions que tu nous donnes une preuve [que tu viens bien de la part de Dieu]. » Il leur répondit : « société mauvaise et infidèle ! Elle réclame une preuve, et de preuve il ne lui sera accordé que la preuve du prophète Jonas. Car de même que Jonas est resté trois jours et trois nuits dans le ventre du monstre marin, ainsi le Fils de l’Homme [surnom de Jésus] sera-t-il trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. Lorsque justice sera rendue, les hommes de Ninive se lèveront avec cette société et ils la condamneront parce qu’ils changèrent de vie à l’avertissement de Jonas et il y a ici bien plus que Jonas ! Lorsque justice sera rendue, la reine du Midi se lèvera avec cette société et elle la condamnera parce qu’elle vint des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon et il y a ici bien plus que Salomon !

[Jésus continua ainsi :] Lorsqu’un démon est sorti de l’homme, il parcourt les lieux arides en quête de repos et il n’en trouve pas. Alors il se dit : “Je vais retourner dans la demeure d’où je suis sorti.” Et, en revenant, il la trouve disponible, accueillante et bien rangée. Alors, il emmène avec lui sept autres démons encore plus malsains, ils entrent et s’y installent, et finalement, l’état de cet homme empire. Ainsi en sera-t-il pour cette société mauvaise. ».

 Questions sur le texte

DM n°6

Sur une grande feuille recto, vous écrirez le numéro du DM, votre nom et votre classe, puis vous répondrez aux questions suivantes :

  1. (3 points) À partir du texte, faites un tableau avec, à gauche, les amis de Jésus, à droite ses ennemis.
  2. Le texte parle d’un Saint : que signifie ce nom ? qui est-ce ?
  3. Jean Baptiste s’appelle Jean l’ablutionneur dans le texte : pourquoi ?
  4. Les habitants des villes où Jésus a parlé ont-elles changé de vie ?
  5. Qu’est-ce qu’un intégriste ?
  6. Pourquoi sont-ils énervés contre Jésus ?
  7. En vous aidant de ces questions, à votre avis, la prédication de Jésus se passe-t-elle bien ?
  8. Pouvez-vous citer une phrase de Jésus pour dire son mécontentement ?

Portfolio

jesus possédé

Répondre à cet article