5. Dieu a-t-il autorisé la polygamie ?

dimanche 15 mars 2015, par theopedie

La polygamie (ou aussi polygynie), c’est-à-dire l’union d’un seul homme avec plusieurs femmes, est en contradiction avec l’idéal naturel du mariage (Genèse 2, 18-24). En effet, d’après cet idéal, homme et femme sont appelés à ne faire plus qu’une seule chair ; et non pas deux ou trois chairs. La polygamie est donc opposée à la volonté divine.

JPEG - 530.2 ko
La polygamie :
un blasphème...

Les unions polygamies ont, incontestablement, les plus funestes conséquences sur la vie familiale : oppression et dégradation de la femme, querelles et jalousies domestiques. Au point de vue des droits et devoirs, il y a une égalité entre les deux sexes voulue par Dieu (1 Corinthiens 7, 2-4).

Toutefois, comme la polygamie n’exclue pas certaines fins du mariage, à savoir la procréation et l’éducation des enfants, elle a pu pendant certaines périodes être tolérée par Dieu, notamment chez les patriarches (Abraham, Jacob, etc). On n’oubliera pas toutefois que la Bible attribue la funeste invention de la polygamie à Lamek, prototype de l’humanité violente en proie au péché originel (Genèse 4, 19-24). Depuis la restauration du mariage par Jésus (Matthieu 19, 3-9), cette concession n’existe plus. Sa pratique avait d’ailleurs déjà été abandonnée.

Répondre à cet article