12 Malédictions et mises en garde de Jésus

vendredi 20 avril 2012, par theopedie

 Texte à lire

Alors Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples : « Les intellectuels et les intégristes se sont assis sur le trône de Moïse : donc, tout ce qu’ils disent, pratiquez-le et observez-le, mais n’agissez pas selon leur œuvres car ils disent et ne font pas. Ils fabriquent de lourds fardeaux, difficiles à porter, et en chargent les épaules des hommes, mais eux-mêmes se refusent à les toucher du doigt. Toutes leurs actions, ils les font pour se faire remarquer des hommes. Ils rendent bien visibles les décorations [de leur habit religieux] et en allongent les franges sacrées. Ils aiment avoir les premières places dans les repas et les premiers rangs dans les salles de prière [litt : synagogues]. Ils aiment les salutations sur les places publiques et être appelés “Maître” par les hommes. Mais vous, ne vous faites pas appeler “Maître”, car vous n’avez qu’un seul maître et vous êtes tous frères. N’appelez personne sur la terre votre père, car vous n’avez qu’un seul père, celui qui est dans le Paradis. Ne vous faites pas non plus appeler “Chef”, car vous n’avez qu’un seul chef, le Saint. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé.

Jésus maudit les pharisiens
Évangile selon Matthieu (Pasolini, extrait)
theopedie

Malheur à vous, intellectuels et intégristes hypocrites, parce que vous dévorez le bien des veuves et, pendant ce temps, vous faites de longues prières pour vous faire remarquer. C’est pourquoi vous serez jugés d’autant plus sévèrement !

Malheur à vous, intellectuels et intégristes hypocrites, parce que vous fermez devant les hommes le Royaume du Paradis ! Vous-mêmes n’y entrez pas, et ceux qui voudraient entrer, vous les en empêchez !

Malheur à vous, intellectuels et intégristes hypocrites, parce que vous parcourez la mer et le continent pour gagner un seul converti, et, quand il l’est devenu, vous en faites un fils de l’enfer, deux fois pire que vous !

Malheur à vous, guides aveugles, parce que vous dites : “Si l’on jure par le sanctuaire, cela ne compte pas ; mais si l’on jure par l’or du sanctuaire, on est tenu.” Débiles ! Aveugles ! Quel est donc le plus important ? l’or, ou le sanctuaire qui a rendu cet or sacré ? Vous dites encore : “Si l’on jure par l’autel, cela ne compte pas, mais si l’on jure par l’offrande placée dessus, on est tenu.” Aveugles ! Quel est donc le plus important ? l’offrande, ou l’autel qui rend cette offrande sacrée ? Ainsi, celui qui jure par l’autel jure par l’autel et tout ce qui est dessus ; celui qui jure par le sanctuaire jure par le sanctuaire et celui qui l’habite ; celui qui jure par le Paradis jure par le trône du Créateur et par celui qui y siège.

Malheur à vous, intellectuels et intégristes hypocrites, parce que vous payez vos impôts sur la menthe, le fenouil et le cumin... mais vous négligez ce qui a le plus de poids dans la loi : la justice, la charité et la foi. C’était ceci qu’il fallait faire, sans négliger cela. Guides aveugles, qui filtrez le moucheron mais avalez le chameau !

GIF - 101.5 ko
Un pharisien et un publicain priant dans le temple
Jean Tissot

Malheur à vous, intellectuels et intégristes hypocrites, parce que vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, alors que l’intérieur est rempli par les vols et les convoitises. Intégriste aveugle ! purifie d’abord l’intérieur de la coupe, alors l’extérieur aussi sera pur.

Malheur à vous, intellectuels et intégristes hypocrites, parce que vous ressemblez à des tombeaux repeints : au-dehors ils ont bonne apparence, mais au-dedans ils sont pleins des os des morts et de toutes sortes de souillures. Ainsi de vous : au-dehors vous donnez l’apparence d’hommes justes, mais au-dedans vous êtes remplis d’hypocrisie et d’immoralité.

Malheur à vous, intellectuels et intégristes hypocrites, parce que vous bâtissez des tombeaux aux prophètes et décorez les monuments des grands hommes, et vous dites : “Si nous avions vécu du temps de nos pères, nous ne les aurions pas aidés à verser le sang des prophètes.” Ainsi vous êtes témoins contre vous-mêmes : vous êtes bien les fils de ceux qui ont assassiné les prophètes ! Eh bien ! Surpassez vos pères !

Serpents, race de vipères, comment pourriez-vous échapper à la condamnation de l’enfer ? C’est à cause de cela que moi, j’envoie vers vous des prophètes, des philosophes et des intellectuels. Et vous, vous allez en tuer et en torturer, en cravacher dans vos salles de prière [litt : synagogues] et en pourchasser de ville en ville, jusqu’à ce que retombe sur vous tout le sang des hommes justes qui a été répandu sur la terre, depuis le sang d’Abel le juste jusqu’au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez assassiné entre le sanctuaire et l’autel. En vérité, je vous le déclare, tout cela retombera sur cette société.

Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et tues à coups de pierre ceux qui te sont envoyés ! que de fois j’ai voulu rassembler tes enfants à la manière d’une poule qui rassemble ses poussins sous ses ailes, mais vous n’avez pas voulu ! Voici : votre demeure vous est abandonnée déserte. Car, je vous le dis, désormais vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vous ne disiez : “Béni soit, au nom de Dieu, celui qui vient ! ” »

Jésus sortit du temple et, comme il s’en allait, ses disciples s’approchèrent de lui et attirèrent son attention sur les bâtiments du temple. Alors Jésus prit la parole et leur dit : « Vous voyez tout cela ? En vérité, je vous le dis : il n’en restera pas une pierre debout ; tout sera renversé. »

 Questions sur le texte

DM n°12

Sur une grande feuille recto, vous écrirez le numéro du DM, votre nom et votre classe, puis vous répondrez aux questions suivantes :

  1. Rappelez quels sont les ennemis de Jésus.
  2. Pourquoi Jésus les critiquent-ils ?
  3. Avec vos mots, expliquez le sens de cette phrase : « Les intellectuels et les intégristes se sont assis sur le trône de Moïse ».
  4. Avec vos mots, expliquez le sens de cette phrase : « Ils fabriquent de lourds fardeaux, difficiles à porter, et en chargent les épaules des hommes, mais eux-mêmes se refusent à les toucher du doigt. »
  5. Décrire, brièvement et avec vos mots, chaque malédiction (6 points).

Répondre à cet article