10 Le programme politique de Jésus

vendredi 20 avril 2012, par theopedie

Jésus, le roi que le peuple attend, décide de retourner à Jérusalem, malgré les menaces qui pèsent sur lui. En cours de chemin, il donne son programme politique.

 Texte à lire

La famille

Ne me quitte pas
Jacques Brel
cBMDX2sR27U

Quand Jésus eut fini ces discours, il partit de la Galilée et se rendit dans la région de Judée au-delà du Jourdain. Des foules nombreuses le suivirent et lui les guérissait là. Des intégristes vinrent lui tendre un piège et lui demandèrent : « Pour quelle raison est-il permis de divorcer de sa femme ? » Il répondit : « N’avez-vous pas lu comment “au commencement, le Créateur les fit homme et femme” et comment il est dit “À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme et les deux ne seront plus qu’un seul corps.” De sorte qu’ils ne seront plus deux mais un seul être. Ainsi donc, ce que le Créateur a uni, que l’homme ne le sépare pas. » Mais ils lui dirent : « Pourquoi alors Moïse a commandé de donner une attestation de divorce pour se séparer ? » Il leur dit : « C’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de divorcer de vos femmes, mais au commencement il n’en était pas ainsi. Et je vous le dis : quiconque quitte sa femme – sauf en cas d’union interdite – pour se marier avec une autre femme commet un adultère. » Ses disciples lui dirent : « Si c’est cela la condition d’homme marié, mieux vaut ne pas se marier. » Mais il leur répondit : « Tous les hommes n’ont pas la capacité de comprendre ce langage, mais seulement ceux à qui cela a été donné. En effet, il y a des eunuques qui sont nés ainsi du sein maternel ; il y a des eunuques qui ont été rendus eunuques par les hommes ; et il y en a qui se sont eux-mêmes rendus eunuques à cause du royaume du Paradis. Que celui qui peut comprendre, qu’il comprenne ! » Alors on lui présenta des enfants, pour qu’il leur imposât les mains et qu’il les bénisse. Mais les disciples les réprimandaient. Jésus dit : « Laissez les enfants venir à moi et ne les empêchez pas, car le royaume du Paradis appartient à ceux qui leur ressemblent. » Et, après leur avoir imposé les mains, il partit de là.

L’économie

Le jeune homme riche
Extrait de l’Évangile selon Matthieu, de Pasolini
theopedie

Et voici que quelqu’un s’avança vers lui et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour obtenir la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Unique est celui qui est bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. » Il lui demanda : « Lesquels ? » Jésus répondit : « Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne voleras pas. Tu ne porteras pas de faux témoignage. Honore ton père et ta mère. Enfin : Tu adoreras ton semblable comme toi-même. » Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l’ai pratiqué. Que me manque-t-il encore ? » Jésus lui dit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor au Paradis. Ensuite viens à ma suite ! » A cette parole, le jeune homme s’en alla tout triste, car il possédait beaucoup de choses. Et Jésus dit à ses disciples : « En vérité, je vous le déclare, un riche entrera difficilement dans le royaume du Paradis. Je vous le répète, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume du Paradis. » A ces mots, les disciples étaient effarés et disaient : « Qui donc peut être délivré ? » Les fixant dans les yeux, Jésus leur répondit : « Aux hommes cela impossible, mais au Créateur, tout est possible. » Alors, prenant la parole, Pierre lui dit : « Voici que nous, nous avons tout quitté pour te suivre. Que va-t-il se passer pour nous ? » Jésus leur dit : « En vérité, je vous le déclare : lors de la renaissance, quand le Fils de l’Homme [surnom de Jésus] siégera sur son trône de majesté, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes et vous jugerez les douze maisons d’Israël. Et quiconque aura laissé maisons, frères, sœurs, père, mère, enfants ou champs, à cause de mon nom, recevra cent fois plus et aura part à la vie éternelle. Beaucoup de premiers seront les derniers et beaucoup de derniers seront les premiers.

JPEG - 90.9 ko
La parabole des vignerons
Rembrandt

« En effet, le Paradis ressemble à un maître de maison qui sortit de grand matin, afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il convint avec les ouvriers d’une pièce d’argent pour la journée et les envoya à sa vigne. Il sortit vers neuf heures, et vit d’autres hommes qui se tenaient sur la place, sans rien faire. Il leur dit : “Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce que vous méritez.” Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers quinze heures et il fit de même. Vers dix-sept heures, il sortit encore, et trouva encore d’autres hommes qui se tenaient là. Il leur dit : “Pourquoi êtes-vous restés là toute la journée, sans rien faire ?” Ils lui disent : “C’est que personne ne nous a embauchés.” Il leur dit : “Allez, vous aussi, à ma vigne.” Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : “Appelle les ouvriers, et remets à chacun sa récompense, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.” Ceux de la dix-septième heure vinrent donc et reçurent chacun une pièce d’argent. Les premiers, venant à leur tour, pensaient qu’ils allaient recevoir davantage ; mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’argent. En la recevant, ils murmuraient contre le maître de maison. Ils disaient : “Ces derniers venus n’ont fait qu’une heure, et tu les traites à égalité avec nous, qui avons supporté le poids du jour et la chaleur de midi.” Mais il répliqua à l’un d’eux : “Mon ami, je ne te fais pas aucun tort ; n’as-tu pas convenu avec moi d’une pièce d’argent ? Emporte ce qui est à toi et va-t’en. Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi. Ne m’est-il pas permis de faire ce que je veux de mon bien ? Ou bien faut-il que ton œil à toi soit mauvais parce que, moi, je suis bon ?” C’est ainsi que les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »

Le pouvoir

Jésus annonce sa mort
Extrait de l’Évangile selon Matthieu (Pasolini)
theopedie

Comme Jésus allait monter à Jérusalem, il prit les douze disciples à part et leur dit tout en marchant : « Voici que nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’Homme [surnom de Jésus] va être livré [aux mains] des ministres et des intellectuels ; ils le condamneront à mort et le livreront aux barbares afin qu’il soit humilié, fouetté, torturé sur une croix ; mais, le troisième jour, il se relèvera. » Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de lui, avec ses fils, et elle se prosterna pour lui faire une demande. Il lui dit : « Que désires-tu ? » Elle lui dit : « Ordonne que, dans ton royaume, mes deux fils que voici siègent l’un à ta droite, l’autre à ta gauche. » Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe [de sang] que je vais boire ? » Ils lui disent : « Nous le pouvons. » Il leur dit : « Ma coupe, vous la boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, il ne m’appartient pas de l’accorder : ces places appartiennent à ceux pour qui mon Père les a préparées. »

JPEG - 10.4 ko
Jesus lavant les pieds de Pierre
Ford Madox Brown, 1856

Les dix, qui avaient entendu, s’indignèrent contre les deux frères. Mais Jésus les appela à lui et leur dit : « Vous savez comment les souverains barbares commandent en maîtres et comment les grands font sentir leur autorité. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Au contraire, si quelqu’un veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur, et si quelqu’un veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. C’est de cette manière que le Fils de l’Homme [surnom de Jésus] est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude. » Comme ils sortaient de Jéricho, une grande foule le suivit. Et voici que deux aveugles, assis au bord du chemin, apprenant que c’était Jésus qui passait, se mirent à crier : « Maître, Fils de David, sois charitable envers nous ! » La foule les menaçait pour les faire taire. Mais ils n’en crièrent que davantage : « Maître, Fils de David, sois charitable envers nous ! » Jésus s’arrêta, les appela et leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? » Ils lui disent : « Maître, que nos yeux s’ouvrent ! » Saisi de pitié, Jésus leur toucha les yeux. Aussitôt ils retrouvèrent la vue. Et ils le suivirent.

L’entrée triomphale à Jérusalem

Jésus entre à Jérusalem
Extrait du film Jésus de Nazareth de Zeffirelli
# Retrouvez plus de vidéos sur http://theopedie.com #
theopedie

Lorsqu’ils approchèrent de Jérusalem et qu’ils arrivèrent à Bethphagé, sur la colline des Oliviers, Jésus envoya deux disciples en leur disant : « Allez dans le village devant vous. Vous trouverez à l’entrée une ânesse attachée avec son ânon ; détachez-les et amenez-les-moi. Et si on vous dit quelque chose, vous répondrez : “Le Maître en a besoin”, et on [vous] les enverra aussitôt. » Cela arriva afin que s’accomplissent les paroles du prophète : « Dites à la fille de Sion : “Voici que ton roi vient à toi, humble et monté sur une ânesse et sur un ânon, le petit d’une bête de somme” ». Les disciples partirent et agirent selon les instructions de Jésus. Ils ramenèrent l’ânesse et l’ânon ; puis ils posèrent leurs manteaux sur [les animaux], et il s’assit dessus. La foule, très nombreuse, étalait ses manteaux sur le chemin ; d’autres coupaient des branches aux arbres et les étalaient sur le chemin. Les foules qui l’escortaient criaient : « Gloire au Fils de David ! Béni soit au nom de Dieu celui qui vient ! Gloire jusqu’au ciel ! » Quand Jésus entra dans Jérusalem, toute la ville fut en ébullition : « Qu’est-ce que cela ? » demandait-on ; et les foules répondaient : « C’est Jésus, le prophète de Nazareth en Galilée. »

Jésus purifie le Temple
Extrait du film Jésus de Nazareth de Zeffirelli
# Retrouvez plus de vidéos sur http://theopedie.com #
theopedie

La religion

Alors Jésus entra dans le temple du Créateur et chassa tous ceux qui faisaient du négoce dans le temple ; il renversait les tables des changeurs de monnaie et les sièges des marchands de pigeons et leur disait : « Il est écrit : “Ma maison sera appelée maison de prière” ; mais vous, vous en faites une caverne de bandits ! » Alors des aveugles et des boiteux allaient à lui dans le temple, et il les guérissait. Voyant les choses étonnantes qu’il faisait et les enfants qui criaient dans le temple : « Gloire au Fils de David ! », les ministres et les intellectuels étaient indignés et ils lui disaient : « Tu entends ce qu’ils disent ? » - « Oui, leur répondit Jésus, et vous, n’avez-vous jamais lu : “C’est par la bouche des tout-petits et des nourrissons que tu t’es préparé une louange” ? » Alors il les planta là et sortit de la ville pour se rendre à Béthanie, où il passa la nuit.

 Questions sur le texte

DM n°10

Sur une grande feuille recto, vous écrirez le numéro du DM, votre nom et votre classe, puis vous répondrez aux questions suivantes :

  1. Qui a autorisé les juifs à divorcer ? Qu’en pense Jésus ?
  2. Qu’est-ce qu’un eunuque et que signifie l’expression de Jésus : « être eunuque pour le royaume des cieux » ?
  3. Peut-il y avoir une bonne raison de ne pas se marier pour Jésus ?
  4. Comment le jeune homme riche aurait pu accéder à la perfection ? Y arrive-t-il ?
  5. Que demandent Jacques et Jean à Jésus ? Expliquez.
  6. Comment les autres disciples réagissent ?
  7. Expliquez la réponse de Jésus.
  8. Décrivez l’entrée de Jésus à Jérusalem.
  9. Jésus est acclamé par la foule comme « le fils de David » : qu’est-ce que cela signifie ?
  10. Quelle est la première action de Jésus à Jérusalem ?

Répondre à cet article