1. Qu’est-ce que la logique ?

mercredi 29 mars 2017, par Denis Cerba

En bref : La logique est la théorie de la validité des arguments. Cette validité est formelle, et elle présente deux formes fondamentales : la validité déductive et la validité inductive.

Les logiciens contemporains (cf. Qu’est-ce que la logique contemporaine ?) définissent la logique de la façon suivante :

La logique est la théorie de la validité des arguments.

Pour bien comprendre cette définition, il faut en comprendre les deux éléments principaux :

  1. Qu’est-ce qu’un argument ?
  2. En quoi consiste la validité d’un argument ?

En quoi consiste un argument ?

Un argument est un ensemble de propositions, dont l’une (appelée la conclusion) est logiquement justifiée par l’ensemble des autres (appelées, au sens large, des prémisses). Le rapport de justification logique constitue la validité d’un argument.

Pour une explication de cette définition, cf. ici.

En quoi consiste la validité d’un argument ?

La notion de validité est la notion la plus fondamentale de la logique. Elle distingue tout simplement un ensemble de propositions qui n’est pas un argument (c’est-à-dire qui n’entretiennent pas entre elles de rapport de justification logique) d’un ensemble de propositions qui est un argument (c’est-à-dire dont l’une est logiquement justifiée par l’ensemble des autres).

La validité argumentative est une notion première, non susceptible de définition mais seulement d’ostension. Elle présente néanmoins deux caractéristiques très importantes :

  1. Elle est formelle : elle ne tient pas au contenu propre des propositions dont l’argument est constitué, mais uniquement à de certains rapports liant les propositions entre elles et qui pourraient se rencontrer à l’identique entre des propositions différentes. La logique contemporaine exprime cela en disant que la validité d’un argument tient uniquement à celle de son schéma argumentatif.
  2. Elle présente deux formes fondamentales :
    1. La validité déductive. C’est la forme la plus forte de validité : elle rend la conclusion logiquement certaine.
    2. La validité inductive. C’est une forme plus faible, mais importante, de validité : elle rend la conclusion logiquement probable.

Pour plus de précisions sur la notion de validité, cf. Qu’est-ce que la validité logique ?

Répondre à cet article