Philosophie médiévale

La philosophie médiévale est la deuxième grande étape de l’histoire de la philosophie : à la fois héritière de la philosophie antique, assimilatrice des « religions révélées », et préparatoire du renouveau apporté par la philosophie moderne. Son étude est importante et captivante : d’abord pour sa qualité intrinsèque, mais aussi pour les enjeux idéologiques qu’elle cristallise. Longtemps méprisée par les Modernes pour son inféodation supposée à la religion, réhabilitée au cours du 20e s. par de nombreux chercheurs sensibles à ses qualités intellectuelles, elle court aujourd’hui clairement le risque d’être récupérée par l’idéologie réactionnaire. D’où l’intérêt de son étude sérieuse, et orientée vers ses potentialités d’avenir.